Il existe plusieurs ratios pour évaluer la performance d’une opération d’achat-revente : la rentabilité économique, la rentabilité nette, ou encore la rentabilité financière. Nous vous parlions de la rentabilité économique il y a peu de temps, aujourd’hui nous évoquons ensemble la rentabilité financière.

La rentabilité financière, qu’est-ce que c’est ?

Souvent utilisé par les entreprises pour étudier leur performance “financière”, ce ratio permet d’évaluer le niveau de rentabilité généré avec les capitaux propres. Il est particulièrement intéressant pour les actionnaires de l’entreprise qui cherchent à évaluer la capacité de l’entreprise à générer du revenu en fonction de ses fonds propres.

La rentabilité financière se calcule en divisant le résultat net par les capitaux propres. Plus l’effet de levier est important (à résultat net équivalent), plus les fonds propres nécessaires seront faibles, et donc plus la rentabilité financière sera élevée.

À l’inverse, dans le cas d’une entreprise non endettée, le résultat sera similaire à celui de la rentabilité économique (qui intègre le montant de dette au dénominateur).

Achat-revente et rentabilité financière

Idem que pour une entreprise !

L’investisseur (assimilé à l’actionnaire dans l’entreprise) cherchera ici à évaluer la rentabilité de l’euro investi, et donc de son apport personnel. Le calcul se fera en divisant le résultat net (net de charges et d’impôt) par les capitaux investis, aussi appelé apport personnel.

Calculer la rentabilité financière

Formule - Rentabilité Financière

Résultat net
______________________________________________________________________
Capitaux propres (ici votre apport personnel)

Pour booster sa rentabilité financière, l’investisseur cherchera à maximiser le résultat net généré par l’opération et à minimiser le montant de son apport personnel !

 

Pour une vue d’ensemble et pour être encore plus précis sur la rentabilité de vos opérations d’achat-revente, nous vous renvoyons vers notre article sur les 3 indicateurs de rentabilité à connaître dans une opération d’achat-revente.

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment

Il existe plusieurs ratios pour évaluer la performance d’une opération d’achat-revente : la rentabilité économique, la rentabilité nette, ou encore la rentabilité financière. Nous vous parlions de la rentabilité économique il y a peu de temps, aujourd’hui nous évoquons ensemble la rentabilité financière.

La rentabilité financière, qu’est-ce que c’est ?

Souvent utilisé par les entreprises pour étudier leur performance “financière”, ce ratio permet d’évaluer le niveau de rentabilité généré avec les capitaux propres. Il est particulièrement intéressant pour les actionnaires de l’entreprise qui cherchent à évaluer la capacité de l’entreprise à générer du revenu en fonction de ses fonds propres.

La rentabilité financière se calcule en divisant le résultat net par les capitaux propres. Plus l’effet de levier est important (à résultat net équivalent), plus les fonds propres nécessaires seront faibles, et donc plus la rentabilité financière sera élevée.

À l’inverse, dans le cas d’une entreprise non endettée, le résultat sera similaire à celui de la rentabilité économique (qui intègre le montant de dette au dénominateur).

Achat-revente et rentabilité financière

Idem que pour une entreprise !

L’investisseur (assimilé à l’actionnaire dans l’entreprise) cherchera ici à évaluer la rentabilité de l’euro investi, et donc de son apport personnel. Le calcul se fera en divisant le résultat net (net de charges et d’impôt) par les capitaux investis, aussi appelé apport personnel.

Calculer la rentabilité financière

Formule - Rentabilité Financière

Résultat net
______________________________________________________________________
Capitaux propres (ici votre apport personnel)

Pour booster sa rentabilité financière, l’investisseur cherchera à maximiser le résultat net généré par l’opération et à minimiser le montant de son apport personnel !

 

Pour une vue d’ensemble et pour être encore plus précis sur la rentabilité de vos opérations d’achat-revente, nous vous renvoyons vers notre article sur les 3 indicateurs de rentabilité à connaître dans une opération d’achat-revente.

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment