Une fois votre bien destiné à la location acquis, la première chose dont il va falloir vous occuper est de trouver un locataire pour limiter au maximum la vacance locative. Mais pas toujours évident de choisir un locataire parmi les nombreux dossiers qui vous seront envoyés surtout quand vous vous retrouvez avec plusieurs bons dossiers.

Évidemment, le plus important quand on choisit son locataire, c’est de s’assurer qu’il sera en capacité de payer le loyer tous les mois. Mais pour minimiser au maximum votre taux de vacance locative, il faut aussi prendre en compte le sérieux du candidat, et ses projets à court et long terme (sauf si vous souhaitez louer à des étudiants ou en courte durée). Voilà donc nos 3 points à étudier pour choisir son locataire :

  • Ses revenus ainsi que les justificatifs
  • Son sérieux
  • Son âge

 

Les pièces justificatives à demander

Pour vous assurer de la bonne foi d’un candidat à la location de votre bien, vous êtes en droit de lui demander un certain nombre de pièces justificatives en fonction de sa catégorie socio-professionnelle.

SalariéNon-salariéÉtudiantRetraitéSans emploi
Pièce d’identité en cours de validitéPièce d’identité en cours de validitéPièce d’identité en cours de validitéPièce d’identité en cours de validitéPièce d’identité en cours de validité
3 derniers bulletins de salaires2 derniers bilans comptablesJustificatif du statut étudiantDerniers bulletins de pension retraite3 derniers justificatifs de paiement Pôle Emploi
Avis d’impositionAvis d’impositionAvis d’impositionAvis d’imposition
Contrat de travail ou attestation de l’employeurAvis d’inscription au RCS, KbisAvis d’attribution de bourseAttestation Pôle Emploi justifiant des prochains paiements
3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières

Liste officielle disponible sur le site de service-public.fr

 

Le sérieux du candidat

Il s’agit là de s’assurer que le futur locataire sera régulier dans le paiement du loyer, car oui, même s’il a les revenus pour, il peut ne pas être un bon payeur. Il faut aussi s’assurer qu’il ne créera pas de nuisances auprès des voisins, ni même de dégradations.
Mais le problème, c’est qu’il est difficile de juger de cela juste avec le dossier ou lors de la visite du bien.

Tips

Vous pouvez prendre contact directement avec l’ancien bailleur de votre candidat pour lui demander s’il a déjà eu des problèmes quelconques avec ce locataire et ainsi vous éviter de vous embarquer dans une possible location compliquée.

Sauf si vous louez à des étudiants ou en location en meublé courte durée, il faut vous renseigner aussi sur les intentions de votre candidat pour anticiper la vacance locative. Je m’explique : est-ce qu’il prévoit de rester moins d’un an ? Est-ce que son lieu de travail est assez proche du bien pour qu’il y reste un moment ? Est-il est en CDI ou CDD ? Dans le cas d’un CDD, il pourrait être amené à changer d’emploi et donc trouver un emploi plus éloigné de votre bien et a fortiori devoir déménager.

 

L’âge du candidat

L’âge du candidat est également à prendre en compte si toutefois vous souhaitez récupérer votre bien, initialement mis en location, au bout de quelques années. Les locataires de plus de 65 ans sont protégés et vous ne pouvez pas leur donner congé si facilement. Nous avons fait un article complet sur le cas des locataires de plus de 65 ans pour vous renseigner encore plus sur le sujet.
Assurez-vous donc en choisissant votre locataire que vous ne voulez pas récupérer le bien dans quelques années et si c’est le cas, qu’il n’aura pas plus de 65 ans au moment voulu.

Attention à ne pas faire de discrimination, si vous ne souhaitez pas récupérer le bien d’ici quelques années, vous ne pouvez pas refuser un candidat à cause de son âge.

 

Point sur la discrimination

Vous êtes bien sûr libre de choisir le locataire que vous voulez selon son dossier. Mais attention à ne pas faire de discrimination, qui nous vous le rappelons est passible de 3 ans de prison et 45 000€ d’amende. Les critères jugés comme discriminatoires sont : les origines nationales ou ethniques, la religion, le sexe, l’âge, l’apparence physique ou encore l’orientation sexuelle du candidat, etc. Retrouvez la liste complète sur service-public.fr

 

Assurez-vous contre les impayés

Malgré tous vos efforts pour choisir le locataire parfait, il peut arriver que celui-ci ne paye pas son loyer pour une raison ou pour une autre. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous.
Dans un premier temps vous pouvez demander à votre candidat à la location de fournir un garant physique qui se chargera de payer le loyer à sa place en cas de problème. Bien entendu, vous devez demander au possible garant les mêmes pièces justificatives que l’on a vu précédemment. Si toutefois le candidat ne dispose pas de garant suffisamment solvable, il peut trouver des garanties auprès d’organismes se portant garants pour eux comme Unkle ou Garantme par exemple.

Deuxième solution, vous pouvez proscrire à une assurance loyers impayés qui dispensera le locataire de fournir un garant. Cette assurance vous couvre contre les éventuels loyers impayés de vos locataires et garantit vos revenus.

 

Bien choisir votre locataire est un point primordial lorsque vous vous lancez dans l’investissement locatif. D’une part parce que vous serez plus tranquille, d’autre part car vous aurez moins de vacance locative. Votre investissement sera alors plus rentable.

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment

Une fois votre bien destiné à la location acquis, la première chose dont il va falloir vous occuper est de trouver un locataire pour limiter au maximum la vacance locative. Mais pas toujours évident de choisir un locataire parmi les nombreux dossiers qui vous seront envoyés surtout quand vous vous retrouvez avec plusieurs bons dossiers.

Évidemment, le plus important quand on choisit son locataire, c’est de s’assurer qu’il sera en capacité de payer le loyer tous les mois. Mais pour minimiser au maximum votre taux de vacance locative, il faut aussi prendre en compte le sérieux du candidat, et ses projets à court et long terme (sauf si vous souhaitez louer à des étudiants ou en courte durée). Voilà donc nos 3 points à étudier pour choisir son locataire :

  • Ses revenus ainsi que les justificatifs
  • Son sérieux
  • Son âge

 

Les pièces justificatives à demander

Pour vous assurer de la bonne foi d’un candidat à la location de votre bien, vous êtes en droit de lui demander un certain nombre de pièces justificatives en fonction de sa catégorie socio-professionnelle.

SalariéNon-salariéÉtudiantRetraitéSans emploi
Pièce d’identité en cours de validitéPièce d’identité en cours de validitéPièce d’identité en cours de validitéPièce d’identité en cours de validitéPièce d’identité en cours de validité
3 derniers bulletins de salaires2 derniers bilans comptablesJustificatif du statut étudiantDerniers bulletins de pension retraite3 derniers justificatifs de paiement Pôle Emploi
Avis d’impositionAvis d’impositionAvis d’impositionAvis d’imposition
Contrat de travail ou attestation de l’employeurAvis d’inscription au RCS, KbisAvis d’attribution de bourseAttestation Pôle Emploi justifiant des prochains paiements
3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières3 dernières quittances de loyers ou taxes foncières

Liste officielle disponible sur le site de service-public.fr

 

Le sérieux du candidat

Il s’agit là de s’assurer que le futur locataire sera régulier dans le paiement du loyer, car oui, même s’il a les revenus pour, il peut ne pas être un bon payeur. Il faut aussi s’assurer qu’il ne créera pas de nuisances auprès des voisins, ni même de dégradations.
Mais le problème, c’est qu’il est difficile de juger de cela juste avec le dossier ou lors de la visite du bien.

Tips

Vous pouvez prendre contact directement avec l’ancien bailleur de votre candidat pour lui demander s’il a déjà eu des problèmes quelconques avec ce locataire et ainsi vous éviter de vous embarquer dans une possible location compliquée.

Sauf si vous louez à des étudiants ou en location en meublé courte durée, il faut vous renseigner aussi sur les intentions de votre candidat pour anticiper la vacance locative. Je m’explique : est-ce qu’il prévoit de rester moins d’un an ? Est-ce que son lieu de travail est assez proche du bien pour qu’il y reste un moment ? Est-il est en CDI ou CDD ? Dans le cas d’un CDD, il pourrait être amené à changer d’emploi et donc trouver un emploi plus éloigné de votre bien et a fortiori devoir déménager.

 

L’âge du candidat

L’âge du candidat est également à prendre en compte si toutefois vous souhaitez récupérer votre bien, initialement mis en location, au bout de quelques années. Les locataires de plus de 65 ans sont protégés et vous ne pouvez pas leur donner congé si facilement. Nous avons fait un article complet sur le cas des locataires de plus de 65 ans pour vous renseigner encore plus sur le sujet.
Assurez-vous donc en choisissant votre locataire que vous ne voulez pas récupérer le bien dans quelques années et si c’est le cas, qu’il n’aura pas plus de 65 ans au moment voulu.

Attention à ne pas faire de discrimination, si vous ne souhaitez pas récupérer le bien d’ici quelques années, vous ne pouvez pas refuser un candidat à cause de son âge.

 

Point sur la discrimination

Vous êtes bien sûr libre de choisir le locataire que vous voulez selon son dossier. Mais attention à ne pas faire de discrimination, qui nous vous le rappelons est passible de 3 ans de prison et 45 000€ d’amende. Les critères jugés comme discriminatoires sont : les origines nationales ou ethniques, la religion, le sexe, l’âge, l’apparence physique ou encore l’orientation sexuelle du candidat, etc. Retrouvez la liste complète sur service-public.fr

 

Assurez-vous contre les impayés

Malgré tous vos efforts pour choisir le locataire parfait, il peut arriver que celui-ci ne paye pas son loyer pour une raison ou pour une autre. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous.
Dans un premier temps vous pouvez demander à votre candidat à la location de fournir un garant physique qui se chargera de payer le loyer à sa place en cas de problème. Bien entendu, vous devez demander au possible garant les mêmes pièces justificatives que l’on a vu précédemment. Si toutefois le candidat ne dispose pas de garant suffisamment solvable, il peut trouver des garanties auprès d’organismes se portant garants pour eux comme Unkle ou Garantme par exemple.

Deuxième solution, vous pouvez proscrire à une assurance loyers impayés qui dispensera le locataire de fournir un garant. Cette assurance vous couvre contre les éventuels loyers impayés de vos locataires et garantit vos revenus.

 

Bien choisir votre locataire est un point primordial lorsque vous vous lancez dans l’investissement locatif. D’une part parce que vous serez plus tranquille, d’autre part car vous aurez moins de vacance locative. Votre investissement sera alors plus rentable.

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment