Les étapes d’une rénovation réussie si vous êtes en copropriété

Facile de se lancer dans des rénovations quand on est un peu bricoleur. Poser une mezzanine ou percer un mûr porteur ne vous fait peut-être pas peur, mais cela peut avoir de graves conséquences sur votre appartement ou ceux des autres copropriétaires. Il est donc important de respecter un certain protocole avant de vous lancer histoire d’éviter de vous retrouver chez votre voisin, de fragiliser la structure de votre immeuble ou de faire fuir de futurs acquéreurs le jour où vous vendrez.

L’architecte

Inutile de vous embêter avec cette étape si vous ne prévoyez qu’un coup de peinture, mais si vos travaux impliquent de faire tomber des cloisons, de repenser les volumes ou de toucher à des mûrs potentiellement porteurs, nous vous conseillons fortement cette étape. Nous avons beau avoir de nombreux projets de rénovation à notre actif chez patrimmoine, nos plans sont toujours revus, validés et tamponnés par notre architecte. Nous avons l’expérience et l’oeil bien aiguisé, mais l’expert n’en reste pas moins l’architecte.
D’autant plus qu’un architecte n’est pas juste là pour penser à l’espace ou aux volumes. Il a aussi un rôle indispensable dans les grandes rénovations : la réalisation des plans techniques utiles aux différentes entreprises qui interviendront sur le chantier (plombiers, électriciens, plaquistes, menuisiers, cuisinistes…).

L’Ingénieur Structure

Son métier est d’anticiper l’impact de certains gros travaux sur la structure de votre bien et celle de l’immeuble, et de préconiser des matériaux et techniques. Il base son travail sur les plans de l’architecte et aura aussi besoin de venir étudier le projet sur place.
Pourquoi faire appel à un ingénieur structure si on a déjà un architecte ? Parce que ce sont des métiers complémentaires. Alors que l’architecte pense votre projet dans son ensemble, l’ingénieur structure est un spécialiste des matériaux qui a pour rôle de s’assurer de la stabilité de l’ouvrage.
Exemple d’une mezzanine :

  • l’architecte étudiera son implantation dans votre espace
  • l’ingénieur étudiera sa structure et son encrage

 

Urbanisme

Tous les travaux ne nécessitent pas forcément de passer par cette étape, mais dès qu’on rentre dans la catégorie des travaux de grande ampleur, on est dans l’obligation de passer par une déclaration préalable ou une demande de permis de construire.
Vous aurez tous les éléments sur les différents types de travaux nécessitant une démarche auprès de l’Urbanisme et les modalités de ces démarches dans notre article Rénovation : faut-il un permis de construire ou une déclaration préalable ? 

Huissier

Pourquoi un huissier ? Pour vous éviter de mauvaises surprises qui pourraient survenir suite aux travaux. Son périmètre d’intervention ? Venir constater l’état de votre logement, des appartements mitoyens et des parties communes (et plus si besoin) avant le début du chantier.
En plus de montrer votre sérieux à vos copropriétaires, votre régie et vos entreprises, cette démarche vous permettra d’avoir un document officiel (l’huissier de justice est un officier ministériel) sur l’état des différents endroits inspectés avant le début du chantier. Ainsi, en cas de problème qui surviendrait suite aux travaux (chez vous, vos voisins ou dans l’immeuble) ce document permettra de délibérer sur les liens éventuels entre vos travaux et les dégâts constatés.

Entreprises

Le choix des entreprises est important. Certes on attend d’elles qu’elles soient compétentes dans leur domaine, mais il faut aussi impérativement s’assurer qu’elles ont les assurances  nécessaires. Si votre électricien vous propose de démolir et décaisser par exemple, assurer vous que son assurance le couvrira en cas de problème sur cet aspect du chantier (qui sort de son métier initial).

Copropriété

Dernier point à ne pas négliger : faire valider vos travaux par la copropriété ! Enfin si votre règlement de copropriété le stipule, mais il y a de fortes chances que oui… surtout si vous pensez toucher à des parties communes (exemple : mûrs porteurs, sols, plafonds… si si, ce sont bien des parties communes !).
Deux options pour faire valider vos travaux par la copropriété : profiter de la prochaine Assemblée Générale, ou convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire. Si vous avez bien respecté toutes les étapes ci-dessus, cela devrait bien se passer. En plus de démontrer votre sérieux, beaucoup de ceux qui ont aussi fait des travaux réaliseront qu’ils ne sont pas allés aussi loin dans leurs démarches ; ce qui devrait jouer en votre faveur.

Nous avons essayé de rester le plus synthétique possible en vous listant les étapes importantes à respecter avant de lancer votre chantier. Pour rappel, les cases à cocher sont :
[su_list icon= »icon: square-o »]

  • Architecte
  • Ingénieur Structure
  • Urbanisme
  • Huissier
  • Entreprises
  • Copropriété

[/su_list]
Si toutefois vous souhaitez plus de détails sur une étape en particulier, n’hésitez pas à nous contacter soit directement par email, soit en postant en commentaire ci-dessous. Bon chantier !
Image : patrimmoine

2019-01-07T13:37:31+01:00

Leave A Comment