Prix, marché, taux d’emprunt… faisons le point ensemble sur ce qu’il s’est passé la semaine dernière dans l’actualité immobilière. 

Ile de France. Lourde chute des transactions dans l’ancien au T2

chute des volumes de ventes En Ile-de-France, le volume des ventes dans l’ancien a reculé de 28% au deuxième trimestre 2020 et de 20% au total sur le premier semestre. La crise sanitaire y est pour beaucoup puisque selon Thierry Delessale « après deux mois de quasi arrêt des ventes (…) il y aura un impact sur le 3° trimestre. » Il ajoute cependant que « l’immobilier francilien a retrouvé son engouement et devient un achat désiré. » Il ne constate pas de retournement de marché pour le moment. Concernant les prix, on remarque une hausse annuelle de 8% sur les appartements à Paris. Les Notaires du Grand Paris prévoient une accentuation de la hausse des prix d’ici à Octobre 2020 due à une modification de la demande en raison de la crise sanitaire.

 

Crise du logement neuf : un besoin urgent de relance

crise du logement neuf

La Présidente de la FPI France, Alexandra François-Cuxac, nous fait part dans cet article de Mon Immeuble de son mécontentement quant à l’oublie dans le Plan de relance des logements neufs. En effet, elle confirme que la crise sanitaire a eu un gros impact sur le logement neuf qui a paralysé la production et donc les ventes. Ce deuxième trimestre 2020 est marqué par une baisse de 53,8% des mises en vente dans le neuf et une baisse de 37,8% des ventes. Pourtant la pénurie de logements est bien présente et la construction pourrait y répondre. La raréfaction de l’offre nous conduit donc à une hausse des prix de 3,2%. Le plan de relance a mis en avant la rénovation mais selon A. François-Cuxac « la rénovation (…) ne crée pas un logement de plus, pas plus qu’elle ne permet de faire émerger la ville du quart d’heure »

 

L’achat plus avantageux que la location

acheter plus rentable que louer Les français sont toujours aussi nombreux à vouloir devenir propriétaire, mais à la suite du confinement ils veulent également plus de surface. MeilleursAgents et VousFinancer nous font part de leur étude sur le pouvoir d’achat et du pouvoir locatif. Selon eux, dans 67 villes françaises, il est préférable d’acheter son logement si vous souhaitez plus de surface puisque les taux d’emprunt sont encore historiquement bas. Mais attention, le problème est toujours le même : il faut rentrer dans les critères d’obtention d’un emprunt immobilier.

 

Baromètre LPI-SeLoger septembre 2020 : L’activité ralentit mais le prix de l’immobilier s’envole ! », Michel Mouillart

marché immobilier

La hausse des prix sur le logement ancien revient en force après l’été, tant sur les appartements que sur les maisons avec +5,4% sur un an. Le porte-parole du baromètre des prix immobilier LPI-SeLoger ne prévoit pas de baisse pour le moment mais plutôt l’inverse. La tension des prix se traduit par une raréfaction de l’offre toujours importante. Les prix du neuf ont légèrement reculé cet été de 0,5% mais sont globalement en hausse avec 3,5% de hausse sur l’année. Côté logements anciens, alors que les prix avaient connu un ralentissement avant la crise, ils sont remontés de plus belle depuis plusieurs mois. Une tendance qui n’est pas prête de s’inverser en 2020. Le durcissement des conditions d’octroi de crédit immobilier et la crise de la Covid-19 ont déjà privé le marché immobilier de 18% de son activité annuelle qu’il sera impossible de rattraper d’ici à la fin de l’année.

 

Cette semaine, les prix de l’immobilier sont à l’honneur dans l’actualité. Si nous constatons de telles hausses à la suite du confinement, c’est en raison de la raréfaction de l’offre. Les biens à la vente ou à la location se font de plus en plus rares et le nombre de logements neufs commercialisés diminue. 2020 n’arrivera finalement pas à rattraper son retard cette année. 

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment

Prix, marché, taux d’emprunt… faisons le point ensemble sur ce qu’il s’est passé la semaine dernière dans l’actualité immobilière. 

Ile de France. Lourde chute des transactions dans l’ancien au T2

chute des volumes de ventes En Ile-de-France, le volume des ventes dans l’ancien a reculé de 28% au deuxième trimestre 2020 et de 20% au total sur le premier semestre. La crise sanitaire y est pour beaucoup puisque selon Thierry Delessale « après deux mois de quasi arrêt des ventes (…) il y aura un impact sur le 3° trimestre. » Il ajoute cependant que « l’immobilier francilien a retrouvé son engouement et devient un achat désiré. » Il ne constate pas de retournement de marché pour le moment. Concernant les prix, on remarque une hausse annuelle de 8% sur les appartements à Paris. Les Notaires du Grand Paris prévoient une accentuation de la hausse des prix d’ici à Octobre 2020 due à une modification de la demande en raison de la crise sanitaire.

 

Crise du logement neuf : un besoin urgent de relance

crise du logement neuf

La Présidente de la FPI France, Alexandra François-Cuxac, nous fait part dans cet article de Mon Immeuble de son mécontentement quant à l’oublie dans le Plan de relance des logements neufs. En effet, elle confirme que la crise sanitaire a eu un gros impact sur le logement neuf qui a paralysé la production et donc les ventes. Ce deuxième trimestre 2020 est marqué par une baisse de 53,8% des mises en vente dans le neuf et une baisse de 37,8% des ventes. Pourtant la pénurie de logements est bien présente et la construction pourrait y répondre. La raréfaction de l’offre nous conduit donc à une hausse des prix de 3,2%. Le plan de relance a mis en avant la rénovation mais selon A. François-Cuxac « la rénovation (…) ne crée pas un logement de plus, pas plus qu’elle ne permet de faire émerger la ville du quart d’heure »

 

L’achat plus avantageux que la location

acheter plus rentable que louer Les français sont toujours aussi nombreux à vouloir devenir propriétaire, mais à la suite du confinement ils veulent également plus de surface. MeilleursAgents et VousFinancer nous font part de leur étude sur le pouvoir d’achat et du pouvoir locatif. Selon eux, dans 67 villes françaises, il est préférable d’acheter son logement si vous souhaitez plus de surface puisque les taux d’emprunt sont encore historiquement bas. Mais attention, le problème est toujours le même : il faut rentrer dans les critères d’obtention d’un emprunt immobilier.

 

Baromètre LPI-SeLoger septembre 2020 : L’activité ralentit mais le prix de l’immobilier s’envole ! », Michel Mouillart

marché immobilier

La hausse des prix sur le logement ancien revient en force après l’été, tant sur les appartements que sur les maisons avec +5,4% sur un an. Le porte-parole du baromètre des prix immobilier LPI-SeLoger ne prévoit pas de baisse pour le moment mais plutôt l’inverse. La tension des prix se traduit par une raréfaction de l’offre toujours importante. Les prix du neuf ont légèrement reculé cet été de 0,5% mais sont globalement en hausse avec 3,5% de hausse sur l’année. Côté logements anciens, alors que les prix avaient connu un ralentissement avant la crise, ils sont remontés de plus belle depuis plusieurs mois. Une tendance qui n’est pas prête de s’inverser en 2020. Le durcissement des conditions d’octroi de crédit immobilier et la crise de la Covid-19 ont déjà privé le marché immobilier de 18% de son activité annuelle qu’il sera impossible de rattraper d’ici à la fin de l’année.

 

Cette semaine, les prix de l’immobilier sont à l’honneur dans l’actualité. Si nous constatons de telles hausses à la suite du confinement, c’est en raison de la raréfaction de l’offre. Les biens à la vente ou à la location se font de plus en plus rares et le nombre de logements neufs commercialisés diminue. 2020 n’arrivera finalement pas à rattraper son retard cette année. 

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment