Prix, marché, taux d’emprunt… faisons le point ensemble sur ce qu’il s’est passé la semaine dernière dans l’actualité immobilière. 

 

Les villes à privilégier pour un investissement locatif rentable – SeLoger

investissement locatifSeLoger nous fait part cette semaine des villes les plus adaptées à l’investissement locatif. Top 7 des villes les plus rentables : Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes, Strasbourg, Lille et Lyon. En somme, les villes avec un dynamisme économique, urbain et culturel favorable sont à privilégier. On vous le disait dans notre article sur l’emplacement et SeLoger nous le rappelle bien encore une fois, un bon emplacement est primordial quand on se lance dans l’investissement locatif. Bon emplacement rime avec accessibilité, cadre de vie agréable, forte demande, bassin de l’emploi attractif et bon rendement locatif.

 

Premières baisses des prix de l’immobilier à Paris – Les Échos

Paris baisse des prix

Finalement les prix à Paris ne dépasseront pas les 11 000€ du mètre carré, ils commencent même à baisser légèrement avec -0,5% sur le mois de septembre selon MeilleursAgents. Attention tout de même, l’hypothèse de l’effondrement des prix n’est pas au goût du jour. En effet, un recul de seulement 0,1% est enregistré pour les petites surfaces contre 0,9% pour les grandes surfaces essentiellement dû à la saisonnalité du marché de l’immobilier. Globalement les grandes villes suivent le même chemin que Paris à l’exception de Nantes, Rennes, Strasbourg ou Marseille qui sont encore en légère hausse.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

Alerte sur la construction de logements sociaux en Ile-de-France – Les Échos

logements sociaux Ile-de-France

Les Échos nous informent de la situation de plus en plus alarmante en 2020 des logements sociaux. La production de HLM baisse encore cette année due à un dépôt d’agréments trop tardif par les bailleurs sociaux en raison de la crise sanitaire. C’est aujourd’hui 750 000 ménages en attente d’un logement social en région parisienne contre 720 000 l’an passé. La construction de nouveaux logements devient difficile en raison de la forte augmentation des prix et le taux de rotation du parc HLM diminue de plus en plus.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

À Paris, les transactions ont chuté de près de 18% sur un an – BFM Immo

chute des transactions à ParisLes transactions à Paris intra-muros chutent inévitablement de 18% d’après les chiffres donnés par Century21. Certainement en raison des prix qui restent encore très élevés malgré le ralentissement de la hausse. L’envie de plus de surface post-confinement se confirme et profite à la région Ile-de-France où les ventes de maisons ont augmenté de 13,5%. Évidemment cette hausse de la demande a entrainé une hausse des prix de 10% sur les maisons. Quant aux investisseurs locatifs, ils sont de retours après une absence en sortie du confinement, et représentent 30% des transactions contre 27% l’an dernier.

 

Cette semaine nous nous penchons particulièrement sur le dossier Paris – Ile-de-France. Les transactions à Paris ont considérablement chuté ce qui a entrainé une légère baisse des prix dans la capitale. Résultat de la saisonnalité du marché de l’immobilier, ou retournement de marché ? Il est encore trop tôt pour le dire…

 

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment

Prix, marché, taux d’emprunt… faisons le point ensemble sur ce qu’il s’est passé la semaine dernière dans l’actualité immobilière. 

 

Les villes à privilégier pour un investissement locatif rentable – SeLoger

investissement locatifSeLoger nous fait part cette semaine des villes les plus adaptées à l’investissement locatif. Top 7 des villes les plus rentables : Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes, Strasbourg, Lille et Lyon. En somme, les villes avec un dynamisme économique, urbain et culturel favorable sont à privilégier. On vous le disait dans notre article sur l’emplacement et SeLoger nous le rappelle bien encore une fois, un bon emplacement est primordial quand on se lance dans l’investissement locatif. Bon emplacement rime avec accessibilité, cadre de vie agréable, forte demande, bassin de l’emploi attractif et bon rendement locatif.

 

Premières baisses des prix de l’immobilier à Paris – Les Échos

Paris baisse des prix

Finalement les prix à Paris ne dépasseront pas les 11 000€ du mètre carré, ils commencent même à baisser légèrement avec -0,5% sur le mois de septembre selon MeilleursAgents. Attention tout de même, l’hypothèse de l’effondrement des prix n’est pas au goût du jour. En effet, un recul de seulement 0,1% est enregistré pour les petites surfaces contre 0,9% pour les grandes surfaces essentiellement dû à la saisonnalité du marché de l’immobilier. Globalement les grandes villes suivent le même chemin que Paris à l’exception de Nantes, Rennes, Strasbourg ou Marseille qui sont encore en légère hausse.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

Alerte sur la construction de logements sociaux en Ile-de-France – Les Échos

logements sociaux Ile-de-France

Les Échos nous informent de la situation de plus en plus alarmante en 2020 des logements sociaux. La production de HLM baisse encore cette année due à un dépôt d’agréments trop tardif par les bailleurs sociaux en raison de la crise sanitaire. C’est aujourd’hui 750 000 ménages en attente d’un logement social en région parisienne contre 720 000 l’an passé. La construction de nouveaux logements devient difficile en raison de la forte augmentation des prix et le taux de rotation du parc HLM diminue de plus en plus.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

À Paris, les transactions ont chuté de près de 18% sur un an – BFM Immo

chute des transactions à ParisLes transactions à Paris intra-muros chutent inévitablement de 18% d’après les chiffres donnés par Century21. Certainement en raison des prix qui restent encore très élevés malgré le ralentissement de la hausse. L’envie de plus de surface post-confinement se confirme et profite à la région Ile-de-France où les ventes de maisons ont augmenté de 13,5%. Évidemment cette hausse de la demande a entrainé une hausse des prix de 10% sur les maisons. Quant aux investisseurs locatifs, ils sont de retours après une absence en sortie du confinement, et représentent 30% des transactions contre 27% l’an dernier.

 

Cette semaine nous nous penchons particulièrement sur le dossier Paris – Ile-de-France. Les transactions à Paris ont considérablement chuté ce qui a entrainé une légère baisse des prix dans la capitale. Résultat de la saisonnalité du marché de l’immobilier, ou retournement de marché ? Il est encore trop tôt pour le dire…

 

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment