Prix, marché, taux d’emprunt… faisons le point ensemble sur ce qu’il s’est passé la semaine dernière dans l’actualité immobilière.

Avec la crise, 32% des propriétaires peinent à rembourser leur crédit immobilier – BFM Immo

Credit immobilier La crise sanitaire continue de faire quelques dégâts sur le marché de l’immobilier. En effet, à l’heure actuelle, 32% des propriétaires rencontrent des difficultés à rembourser leur emprunt (contre 17% en avril). 16% des locataires peinent à payer leur loyer chaque mois (contre 6% en avril). Pour pallier cela, 7% des sondés prévoient de faire un dossier de surendettement auprès de leur banque. Ces affirmations sont un argument de taille pour le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) et appuyer davantage sur les nouvelles conditions d’octroi du crédit.

 

Immobilier commercial : les investisseurs attentistes – Les Échos

Immobilier commercialLe marché de l’immobilier commercial a plutôt bien résisté à la crise avec 2,8 milliards d’euros investis en commerces cette année. Mais attention le marché risque de rester gelé pour les prochains mois. Les investisseurs sont attentistes face à la crise et les vendeurs n’osent pas mettre leurs biens sur le marché par peur des réactions. Le taux d’impayés des loyers est stable pour ce troisième trimestre mais les incertitudes sont toujours présentes. Quant au taux de vacance commerciale, il ne cesse d’augmenter. Bien sûr il faut prendre en compte l’emplacement commercial et le type de structure : les parcs d’activité commerciale en périphérie se portent bien, alors que les boutiques parisiennes souffrent de l’absence de touristes internationaux.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos 

 

The Babel Community renforce la mise sur le coliving – Les Echos

Le coliving en vogueThe Babel Community et la Caisse des Dépôts souhaitent s’associer pour installer six nouvelles résidences de coliving à Paris, Marseille, Bordeaux, Lille, Aix-en-Provence et Grenoble. En effet, il existe de nombreux facteurs en faveur du coliving notamment le fait que la propriété n’est plus une priorité pour les jeunes actifs. Ils recherchent surtout un logement confortable, accessible et où la connexion Internet est bonne. Ces nouvelles résidences permettraient aux personnes en transition familiale ou aux nouveaux arrivant dans la ville de trouver un logement facilement et de pouvoir l’occuper très rapidement.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

 

À Lyon, plus les logements sont grands, plus les loyers ont flambé – Le Figaro Immobilier

Loyers LyonC’est un résultat plutôt étonnant que nous partage Le Figaro cette semaine. En effet, en étudiant les loyers à Lyon et à Villeurbanne, ils se sont rendu compte que les loyers à Lyon augmentaient plus vite sur les grands logements. Les loyers constatés sur des T3 ou T4 ont augmenté de 10 à 12% sur deux ans, alors que les studios/T1 n’ont augmenté que de 6 à 9%. En revanche à Villeurbanne ce sont les plus petites surfaces qui ont été touchées par l’augmentation des loyers avec +5 à 6%.

 

Dans les bureaux, la chasse aux mètres carrés inutilisés s’accélère – Les Échos

Marché des bureaux

À la suite du confinement et avec l’essor du télétravail, beaucoup d’entreprises n’ont plus besoin d’autant d’espace dans leurs bureaux. D’autres n’ont pas tellement le choix pour des raisons financières de faire des économies. La prise de décision varie entre le secteur d’activité, la taille et la situation financière de l’entreprise. Si l’entreprise évolue dans un secteur très touché par la crise sanitaire, les besoins de réduire le nombre de mètre carré au bureau est primordial. À l’inverse, les grands groupes peuvent se donner plus de temps pour réfléchir. Seulement voilà, les entreprises ne font pas comme elles veulent pour résilier le bail. Elles signent un bail pour un nombre d’années, et sont alors contraintes de payer un loyer jusqu’à échéance du bail. Deux solutions : négocier avec le bailleur ou sous-louer (on parle aussi de « marché gris »)

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

 

Crédit immobilier : les taux ont continué de baisser cet été – Les Échos 

Taux de credits immobiliers

D’après la dernière édition de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux du crédit immobilier ont baissé au troisième trimestre pour atteindre une moyenne de 1,23%. Si l’on se penche sur l’évolution mensuelle, le taux moyen passe de 1,23% en août à 1,22% en septembre. Cette baisse est expliquée par la crise sanitaire qui a entraîné une crainte de la part des banques, faisant ainsi grimper les taux à 1,28% en juin. Finalement, les banques se sont rendu compte que les emprunteurs étaient restés solides et les taux ont rebaissé dès juillet. En revanche, l’activité reste affectée par cette crise : le taux de prêts accordés a chuté de 7,7% ce dernier trimestre. Globalement sur l’année, l’activité a chuté de 19,9%, expliquée non seulement par la crise du Covid-19, mais aussi par les recommandations du HCSF.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

 

Les investisseurs institutionnels retrouvent de l’appétit pour le logement – Les Échos 

Investisseurs institutionnels

Les investisseurs institutionnels s’étaient écartés du marché du logement depuis quelques années, il semblerait que cette tendance se soit inversée depuis la crise sanitaire. Les banques et les assurances ont multiplié par cinq leurs investissements en 1 an. En effet, les investisseurs institutionnels représentent 21% des achats résidentiels en bloc pour le premier semestre. Par exemple AXA IM a augmenté de 9% sa part du logement dans son portefeuille d’actifs immobiliers. Le logement prend le dessus sur l’immobilier commercial, l’hôtellerie ou encore les bureaux qui sont très touchés par la crise et donc très incertains sur le court terme. Ils voient le marché du logement moins risqué, avec des taux de rendement plus élevés dû au taux de vacance plus faible.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

 

Des incertitudes sur le marché de l’immobilier en cette fin d’année. Les propriétaires sont très fragilisés par la crise et le marché tertiaire montre également des faiblesses. Quant aux taux des crédits immobiliers, il y a plusieurs versions, un coup ils baissent, un coup ils augmentent… À quoi doit-on s’attendre pour 2021 ? 

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment

Prix, marché, taux d’emprunt… faisons le point ensemble sur ce qu’il s’est passé la semaine dernière dans l’actualité immobilière.

Avec la crise, 32% des propriétaires peinent à rembourser leur crédit immobilier – BFM Immo

Credit immobilier La crise sanitaire continue de faire quelques dégâts sur le marché de l’immobilier. En effet, à l’heure actuelle, 32% des propriétaires rencontrent des difficultés à rembourser leur emprunt (contre 17% en avril). 16% des locataires peinent à payer leur loyer chaque mois (contre 6% en avril). Pour pallier cela, 7% des sondés prévoient de faire un dossier de surendettement auprès de leur banque. Ces affirmations sont un argument de taille pour le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) et appuyer davantage sur les nouvelles conditions d’octroi du crédit.

 

Immobilier commercial : les investisseurs attentistes – Les Échos

Immobilier commercialLe marché de l’immobilier commercial a plutôt bien résisté à la crise avec 2,8 milliards d’euros investis en commerces cette année. Mais attention le marché risque de rester gelé pour les prochains mois. Les investisseurs sont attentistes face à la crise et les vendeurs n’osent pas mettre leurs biens sur le marché par peur des réactions. Le taux d’impayés des loyers est stable pour ce troisième trimestre mais les incertitudes sont toujours présentes. Quant au taux de vacance commerciale, il ne cesse d’augmenter. Bien sûr il faut prendre en compte l’emplacement commercial et le type de structure : les parcs d’activité commerciale en périphérie se portent bien, alors que les boutiques parisiennes souffrent de l’absence de touristes internationaux.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos 

 

The Babel Community renforce la mise sur le coliving – Les Echos

Le coliving en vogueThe Babel Community et la Caisse des Dépôts souhaitent s’associer pour installer six nouvelles résidences de coliving à Paris, Marseille, Bordeaux, Lille, Aix-en-Provence et Grenoble. En effet, il existe de nombreux facteurs en faveur du coliving notamment le fait que la propriété n’est plus une priorité pour les jeunes actifs. Ils recherchent surtout un logement confortable, accessible et où la connexion Internet est bonne. Ces nouvelles résidences permettraient aux personnes en transition familiale ou aux nouveaux arrivant dans la ville de trouver un logement facilement et de pouvoir l’occuper très rapidement.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

 

À Lyon, plus les logements sont grands, plus les loyers ont flambé – Le Figaro Immobilier

Loyers LyonC’est un résultat plutôt étonnant que nous partage Le Figaro cette semaine. En effet, en étudiant les loyers à Lyon et à Villeurbanne, ils se sont rendu compte que les loyers à Lyon augmentaient plus vite sur les grands logements. Les loyers constatés sur des T3 ou T4 ont augmenté de 10 à 12% sur deux ans, alors que les studios/T1 n’ont augmenté que de 6 à 9%. En revanche à Villeurbanne ce sont les plus petites surfaces qui ont été touchées par l’augmentation des loyers avec +5 à 6%.

 

Dans les bureaux, la chasse aux mètres carrés inutilisés s’accélère – Les Échos

Marché des bureaux

À la suite du confinement et avec l’essor du télétravail, beaucoup d’entreprises n’ont plus besoin d’autant d’espace dans leurs bureaux. D’autres n’ont pas tellement le choix pour des raisons financières de faire des économies. La prise de décision varie entre le secteur d’activité, la taille et la situation financière de l’entreprise. Si l’entreprise évolue dans un secteur très touché par la crise sanitaire, les besoins de réduire le nombre de mètre carré au bureau est primordial. À l’inverse, les grands groupes peuvent se donner plus de temps pour réfléchir. Seulement voilà, les entreprises ne font pas comme elles veulent pour résilier le bail. Elles signent un bail pour un nombre d’années, et sont alors contraintes de payer un loyer jusqu’à échéance du bail. Deux solutions : négocier avec le bailleur ou sous-louer (on parle aussi de « marché gris »)

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

 

Crédit immobilier : les taux ont continué de baisser cet été – Les Échos 

Taux de credits immobiliers

D’après la dernière édition de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux du crédit immobilier ont baissé au troisième trimestre pour atteindre une moyenne de 1,23%. Si l’on se penche sur l’évolution mensuelle, le taux moyen passe de 1,23% en août à 1,22% en septembre. Cette baisse est expliquée par la crise sanitaire qui a entraîné une crainte de la part des banques, faisant ainsi grimper les taux à 1,28% en juin. Finalement, les banques se sont rendu compte que les emprunteurs étaient restés solides et les taux ont rebaissé dès juillet. En revanche, l’activité reste affectée par cette crise : le taux de prêts accordés a chuté de 7,7% ce dernier trimestre. Globalement sur l’année, l’activité a chuté de 19,9%, expliquée non seulement par la crise du Covid-19, mais aussi par les recommandations du HCSF.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

 

Les investisseurs institutionnels retrouvent de l’appétit pour le logement – Les Échos 

Investisseurs institutionnels

Les investisseurs institutionnels s’étaient écartés du marché du logement depuis quelques années, il semblerait que cette tendance se soit inversée depuis la crise sanitaire. Les banques et les assurances ont multiplié par cinq leurs investissements en 1 an. En effet, les investisseurs institutionnels représentent 21% des achats résidentiels en bloc pour le premier semestre. Par exemple AXA IM a augmenté de 9% sa part du logement dans son portefeuille d’actifs immobiliers. Le logement prend le dessus sur l’immobilier commercial, l’hôtellerie ou encore les bureaux qui sont très touchés par la crise et donc très incertains sur le court terme. Ils voient le marché du logement moins risqué, avec des taux de rendement plus élevés dû au taux de vacance plus faible.

Capture d’écran de l’article / Lien vers Les Échos

 

Des incertitudes sur le marché de l’immobilier en cette fin d’année. Les propriétaires sont très fragilisés par la crise et le marché tertiaire montre également des faiblesses. Quant aux taux des crédits immobiliers, il y a plusieurs versions, un coup ils baissent, un coup ils augmentent… À quoi doit-on s’attendre pour 2021 ? 

Innovation et immobilier ne font pas bon ménage !? C'est ce que certains continuent de penser... Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui pensent qu'une révolution est en marche 🙂 On en reparle dans quelques années ? #proptech

Leave A Comment